Optimisation du débit de chantier - Les tracteurs Claas gagnent en rendement grâce au Cemos

Optimisation du débit de chantier - Les tracteurs Claas gagnent en rendement grâce au Cemos

Claas a mis en exergue le gain qu'offre sa technologie Cemos sur les tracteurs. La marque a testé grandeur nature et sous l'oeil des ingénieurs de la DLG, les performances des machines. Soit l'opérateur gère intégralement ses réglages, soit il suit les préconisations du système. À parcours équivalent, le résultat est sans appel.

Tests DLG et ClaasLa DLG a vérifié l'efficacité du système Cemos des tracteurs Claas. (©Terre-net Média)

Claas a mené des essais en Allemagne avec la DLG, organisme officiel des agriculteurs allemands. Le système de dialogue interactif baptisé Cemos a démontré qu'il améliore le rendement du tracteur. Preuve que la technologie apporte un plus !

Pour mettre en évidence le gain, des agriculteurs allemands, français, polonais et danois, ont participé à l'expérience en septembre dernier. L'essai a été encadré par des ingénieurs du centre d'essai technique de la DLG. Ils ont mesuré la vitesse d'avancement et la consommation de carburant des parcours. Sans oublier de mémoriser les réglages de l'engin réalisés soit par le fermier, soit par le système Cemos.

Deux tracteurs Claas Axion 870 CMatic

Durant trois jours, les exploitants ont travaillé le sol, en surface et en profondeur, à l'aide de déchaumeurs semi-portés. Question sol, les parcelles sont plutôt situées sur terrain peu sableux et plutôt très argileux. Les producteurs se sont succédé au volant des deux tracteurs Claas Axion 870 CMatic. Première étape : chacun a géré sa monture et les réglages à sa guise. Lestage avant, masses de roues, pression de gonflage des pneumatiques et chute de régime moteur autorisée... tout était piloté par l'opérateur. Le télégonflage est disponible sur l'engin et la marque avait mis à disposition tous les moyens de lestage possibles.

Deuxième phase : les conducteurs ont refait les mêmes parcours en activant cette fois-ci le Cemos des tracteurs. Ils ont ensuite repris chaque préconisation du système. Ils ont donc adapté le lestage de l'ensemble, la pression de gonflage des pneus et la chute de régime moteur autorisée. Le processus de réglage s’est là aussi poursuivi jusqu’à atteindre la configuration optimale pour effectuer les parcours.

Des performances supérieures avec Cemos

Une fois les deux étapes achevées, les mesures ont été analysées. Les experts ont comparé les résultats de chaque conducteur sur l'un et l'autre des parcours. Résultat : le Cemos montre des performances supérieures grâce à la diminution de la consommation de carburant de 16,8 %. Côté productivité, elle augmente de 16,3 % pour 80 % des conducteurs.

Sur un tracteur de forte puissance consommant 50 l/h sans le système, la valeur tombe à 41,6 l/h avec Cemos. Sur 3 000 h de travail du sol, les économies réalisées sont de l’ordre de 25 200 l de GNR. Traduit en kilo de CO2, cela fait 67 000 kg d’émissions en moins ! Sans oublier les 490 h de travail économisées, soit 50 jours ouvrables.

25 200 l de carburant économisés et 50 j de travail

À souligner aussi que le dispositif s'applique à quasiment tous les champs d'utilisation du tracteur et que d'autres outils devraient également en bénéficier courant 2021 selon le constructeur. Sur tracteur, la technologie est proposée sur les gammes Arion 500 CMatic, Arion 600 CMatic, Axion 800 CMatic et Axion 900 CMatic. Les engins fabriqués depuis 2018 et équipés du Cebis Touch peuvent aussi y accéder en rétrofit.