Info firme - Chiffre d'affaires en hausse dans une année Covid chez Claas

Info firme - Chiffre d'affaires en hausse dans une année Covid chez Claas

Dans sa conférence de presse annuelle, Claas a fait part de ses performances inattendues au vu du contexte commercial mondial. Plus 3,7 % de chiffre d'affaires en 2020, ce qui permet à la marque de franchir la barre des 4 milliards d'euros. Thomas Böck, PDG du groupe, a souligné les efforts considérables de ses équipes et du réseau de distribution, grâce auxquels l'entreprise atteint cette performance. Les investissements prévus sont maintenus, et notamment la modernisation de l'usine de tracteurs du Mans.

Usine Claas HarsewinkelClaas enregistre une hausse de 3,7 % de son chiffre d'affaires dans cette année difficile. (©Claas)

Bien que le marché de l'agroéquipement soit en léger recul suite à la pandémie de Covid-19, Claas annonce une hausse de son chiffre d'affaires. Plus 3,7 %, soit  4,042 milliards d'euros dans une année marquée par la pandémie de Covid-19, autant dire une belle performance du groupe allemand. En termes de résultat avant impôt, la croissance est de 16,2 %.

Thomas Böck, président directeur général du groupe Claas, et Frédéric Verbitzky, président de la filiale française, ont souligné l'effort des salariés de la marque. C'est effectivement grâce à l'intelligence collective et à la mobilisation de chacun que l'entreprise atteint cette performance.

L'Amérique du Nord moteur de la hausse

Le chiffre d'affaires del'Allemagne, la France et d'autres pays d'Europe occidentale est resté stable. En Grande-Bretagne, les effets prématurés du Brexit se sont faits ressentir avec une légère baisse de l'activité. C'est en Europe de l'Est que l'augmentation est plus significative. En Russie notamment. Hors Europe, le groupe enregistre sa plus forte croissance, de l'ordre de 20 %. L'Amérique du Nord a d'ailleurs été le moteur principal de la hausse.

Malgré les incertitudes liées au contexte, Covid-19, Brexit, conflits commerciaux, nouvelle Pac... la marque maintient ses investissements. À l'image des travaux de modernisation de l'usine installée au Mans (Sarthe) ou de l'achèvement du campus agroéquipement basé à Ymeray près de Chartres (Eure-et-Loir). La première phase du projet de modernisation globale du montage des moissonneuses-batteuses a été menée à Harsewinkel.

Une hausse inattendue surtout dans ce contexte

À noter également l'inauguration des nouveaux centres de distribution de pièces de rechange en France et en Grande-Bretagne. Les dépenses consacrées à la recherche et au développement sont restées à un niveau très élevé, atteignant 237 millions d'euros contre 244 sur l'exercice précédent.

Bien que la hausse n'était pas attendue, elle montre que la prise de décision rapide permet de s'adapter aux événements telle la crise sanitaire. La production a connu plusieurs arrêts sur presque tous les sites de production et la mobilisation des employés a permis de redémarrer le plus tôt possible. Les agriculteurs ont pu être livrés rapidement en pièces de rechange pour entretenir leur matériel. Sans compter les efforts faits par le réseau de distribution, qui s'est rapidement adapté aussi.

Trois prix Machine de l'Année 2020 à Agritechnica

En 2019, Claas a même remporté trois prix "Machine de l'année 2020" : un pour sa nouvelle génération de moissonneuse-batteuse Lexion, un pour son ensileuse Jaguar 900 et le dernier pour sa plateforme DataConnect. Et durant le salon, les échos liés au tracteur à chenilles Axion Terra Trac ont été plutôt bons. 

Côté main d'œuvre, le nombre de collaborateurs est resté stable au cours de l'année pour finalement augmenter en fin d'exercice. À l'échelle mondiale, la marque emploie 11 395 personnes. En Allemagne, le chiffre a augmenté de 1,7 % pour passer à 5 596 salariés. Idem en France, avec 2 279 embauchés, soit 1 % de plus que l'année précédente.

Claas est prudent quant à l'avenir et n'exclut pas des impacts négatifs sur ses résultats en lien avec la pandémie de coronavirus et les conflits commerciaux. La volatilité des prix de la production et les changements de politiques agricoles peuvent aussi impacter le marché. Cependant, la projection de Claas reste au niveau de 2020 pour l'année à venir.