Claas Dominator - Un demi siècle de référence technique dans le monde de la moissonneuse-batteuse

Claas Dominator - Un demi siècle de référence technique dans le monde de la moissonneuse-batteuse

La moissonneuse-batteuse Dominator a contribué fortement au succès de la marque et l'a même propulsée à la première place des constructeurs de machines, une place jamais cédée depuis. Le nom Dominator fête son 50e anniversaire et l'histoire n'est pas finie car, bien que la machine ne soit plus fabriquée en Europe, elle continue d'exister sur les marchés indiens et chinois.

Claas DominatorLa moissonneuse-batteuse Claas Dominator fête son 50e anniversaire. (©Claas) 

Claas célèbre les 50 ans de sa célèbre moissonneuse-batteuse, la Dominator. Le modèle a marqué l'histoire de la récolte et certains modèles sillonnent d'ailleurs encore la plaine. Le constructeur allemand est fier de la longévité de la Dominator, seule machine à avoir connu une durée de commercialisation si importante. 

Il y a exactement 50 ans, en 1971, la marque levait le voile sur sa machine, l'engin qui allait révolutionner l'univers de la moissonneuse-batteuse sur l'aspect technologique. La gamme a démarré avec la Dominator 80, suivi un an plus tard par la Dominator 100, qui permettait au constructeur de se hisser dans la catégorie des machines à 5 et 6 secoueurs. Les batteurs de 1 320 et 1 580 mm de largeur ont permis d'atteindre des performances encore inconnues. Sans oublier qu'en option, la batteuse pouvait embarquer la transmission hydrostatique. Au passage, ce fût l'occasion de moderniser le site de production d'Harsewinkel en Allemagne.

Cylinder System : huit cylindres de séparation transversaux

Au fil des décennies, les séries Dominator se sont imposées pour prendre la position n° 1 des ventes de moissonneuses-batteuses en Europe. Les ingénieurs allemands n'ont cessé de la faire évoluer, de la série 5 en 1975 jusqu'à la série 8 en 1982, en passant par la série 6 en 1979. Dès 1974, les modèles 85 et 105 se voient doter d'un contrôleur de performances électronique. En 1981, la marque dévoile le Cylinder-System (ou CS) installé sur la gamme 116 CS. En remplacement des secoueurs utilisés pour la séparation résiduelle des grains, la machine est équipée de huit cylindres de séparation transversaux, qui marquent un nouveau bond en avant en termes de performances au battage. Jusqu'en 1986, la gamme est élargie vers le bas avec les modèles 112 CS, 114 CS et 115 CS. Avant que sa désignation évolue en Commandor CS.

Claas Dominator 130La gamme Dominator n'a cessé d'évoluer depuis son lancement en 1971 en vu d'augmenter ses performances. (©Claas) 

Jusque dans les années 1990, la machine permet au constructeur de réaliser ses plus gros volumes et ses meilleures ventes de moissonneuses-batteuses. Le dispositif de compensation de dévers 3D s'avère un atout décisif, non seulement sur sol plat, mais surtout en pente. C'est ce qui permettra à la marque de devenir n°1 du marché de la moissonneuse-batteuse en Europe, position conservée ensuite.

La chute du mur a ouvert les portes de l'Est

Après la chute du mur de Berlin, les moissonneuses-batteuses envahissent les parcelles d'Europe de l'Est. Pour répondre au besoin de performance toujours plus élevé, Claas lance la gamme Dominator 208 Mega. L'accélérateur installé en amont du batteur augmente le débit de battage de 30 %. Peu après, la série est rebaptisée Mega. Les modèles Dominator plus petits continuent de figurer au tarif avec une réputation de solution bon marché pour les exploitations possédant leur propre machine et pour l'export.

Dans certaines régions d'Afrique, le nom Dominator devient même synonyme de moissonneuse-batteuse, peu importe la couleur. Les machines sont appréciées non seulement pour leur potentiel de performances, mais aussi et surtout pour leur longévité et leur architecture simple qui facilite l'accessibilité pour les travaux d'entretien. Ainsi, la batteuse devient aussi la référence du marché de l'occasion. Sa robustesse à toute épreuve s'enrichit d'innovations au fil des années, à l'instar du guidage de la barre de coupe Contour ou de la compensation de dévers 3D déjà évoquée.

Le nom perdure en Inde et en Chine

Claas Dominator 40 Terra TracLa Claas Dominator 40 Terra Trac est toujours fabriquée pour le marché indien. (©Claas)La production a aujourd'hui cessé mais le nom perdure car la marque continue de fabriquer l'engin en Inde, pour alimenter le réseau local avec la Dominator 40 Terra Trac. Depuis 2019, l'usine chinoise de Gaomi fabrique la Dominator 370, une machine hybride, pour le marché local et l'exportation.